Comment les diamants sont-ils importés à Anvers?

· Quels sont les différentes étapes de la route d’un diamant avant son arrivée chez le diamantaire?

· Comment les diamants sont-ils contrôlés?

· Quelle est la procédure d'exportation des diamants depuis Anvers?

Vous envisagez d'investir dans des diamants d'Anvers? Si c’est le cas, vous aurez probablement envie de savoir d'où viennent vos diamants. Depuis la livraison à l’aéroport de Schipol jusqu’au coffre du diamantaire, le parcours d'un diamant est assez long. Les contrôles, les papiers, les certificats et les nombreuses vérifications, vous permettent d’être certain de recevoir le diamant de la plus haute qualité disponible sur le marché d'Anvers.

Quels sont les différentes étapes de la route d’un diamant avant son arrivée chez le diamantaire?

Aéroport Schipol (Pays-Bas)-Aéroport Deurne (Belgique)

Tous les jours, un vol de haute sécurité en provenance d’Amsterdam-Schiphol atterrit à l’aéroport d’Anvers, à 5 km du centre-ville. Ce vol contient un chargement de diamants d’une valeur de 180 millions de dollars composé de sacs envoyés du Canada, d’Afrique du Sud, de Russie, de Namibie. Le montant total annuel équivaut à 36 milliards de dollars!

Le quartier diamantaire d’Anvers

Une fois les colis déchargés sous la surveillance attentive des gardes, ils sont ensuite transportés dans le quartier diamantaire d'Anvers au sein d’une voiture blindée appartenant à une entreprise de sécurité spécialisée, escortée par des voitures de police.

Le Diamond Office

Les paquets sont livrés au Diamond Office, un département de l’AWDC. C’est ici que tous les diamants ne provenant pas de l’UE sont vérifiés et évalués. Le Diamond Office est également responsable des documents relatifs à l’exportation de tous les diamants destinés à quitter l'UE à nouveau. En d'autres termes, il s’agit d’une étape primordiale. Toutes les autorités qui vérifient les diamants, effectuent leurs inspections là-bas. Cela concerne l’ensemble des autorités et, il y en a plusieurs:

- Les experts indépendants et hautement qualifiés du Diamond Office

- Le Service Public Fédéral des Finances

- L’Administration des Douanes

- Le Service Public Fédéral de l’Économie

Qu’en est-il des livraisons urgentes? Si nécessaire, tous les contrôles mentionnés ci-dessus peuvent être exécutés en moins d’une heure. Le Diamond Office coopère étroitement avec les douanes afin de traiter tous les documents rapidement.

Diamantaire et agent transitaire

Le diamantaire est appelé par le Diamond Office lorsque son colis est arrivé. Les emballages scellés restent intacts jusqu'à leur ouverture en présence du diamantaire ou de son agent transitaire.

Seuls les diamantaires accrédités ou les agents transitaires, ont accès aux bureaux fortement protégés du Diamond Office. Les agents transitaires assurent les trois quarts des échanges commerciaux à Anvers. Ils travaillent pour des sociétés de transport qui assurent le transport de marchandises, telles que Malca Amit.

Du diamantaire au Diamond Office

Après la livraison, le diamantaire se rend au premier étage, où 20 experts du Diamond Office sont assis, chacun à leur propre table. Ils travaillent selon des procédures strictes imposées par le FPS Economy. Des caméras se situent au-dessus de chaque table afin d’enregistrer et de conserver le moindre détail.

C’est là que le colis scellé est ouvert, en présence du diamantaire ou de l’agent transitaire. On vérifie d’abord que l’emballage ne soit ni percé ni déchiré. Si c’est le cas, le Diamond Office en informera immédiatement le service des Douanes.

Comment les diamants sont-ils inspectés?

On procède ensuite au contrôle des documents. Dans le cas des diamants bruts, le document le plus important est le certificat d’origine. Le certificat du processus de Kimberley qui garantit le caractère légal des diamants et qui atteste que ceux-ci ont été achetés à un juste prix. Aucun diamant ne peut être importé à Anvers sans ce certificat. Ce processus permet l’identification quasi systématique de tous les diamants de conflit. Tous les diamants « sanglants » qui servent à financer des conflits sont ainsi exclus. Le certificat Kimberley n’est pas nécessaire pour les diamants déjà taillés, puisque ceux-ci ont déjà été contrôlés lorsqu’ils étaient à l’état brut.

L’expert examine ensuite minutieusement la commande, il analyse les diamants à la loupe et vérifie leurs caractéristiques: qualité, poids, diamant industriel ou de joaillerie, brut ou taillé, etc. L’expert estime ensuite leur valeur, qu’il compare à celle qui figure sur la facture.

C’est ensuite au tour des fonctionnaires du FPS Economy d’examiner la commande. Ce sont en effet eux qui délivrent toutes les autorisations d’import-export.

Finalement, les services douaniers font une ultime vérification des documents en procédant à des contrôles aléatoires.

Quelle est la procédure d'exportation des diamants depuis Anvers?

Pour l’exportation la procédure est la même, à cette différence près qu’elle se fait dans l’autre sens: un diamantaire présente pour contrôle et vérification sa commande de diamants à expédier. Les diamants sont ensuite scellés dans un emballage plastique et expédiés.

Le secteur du diamant est le plus contrôlé qui soit au niveau mondial et les règles de contrôle ne sont nulle part appliquées avec plus de rigueur qu’à Anvers.

Les autres produits importés, les bananes par exemple, sont contrôlés au moyen d'un échantillonnage aléatoire. En ce qui concerne les diamants, cependant, chacun d’entre eux est soigneusement examiné. Par ce biais, la qualité et la sécurité sont parfaitement assurées.

Vous souhaitez investir dans des diamants équitables et certifiés d'Anvers? N’hésitez pas à contacter nos experts BAUNAT DIAMONDS pour obtenir des conseils.

Retour aux questions précédentes