Comment le placement a-t-il évolué depuis la crise de 2008?

  • Quel est le comportement d’investissement du Belge?
  • Quelles sont les projections pour un placement intelligent en 2018?
  • Quels placements sont recommandés?

Cela fait maintenant dix ans que Fortis et Dexia se sont effondrés, mais dans le subconscient collectif, le traumatisme financier reste encore bien présent. Les familles belges prennent moins de risques qu’avant le crash. Quel impact la crise a-t-elle encore de nos jours? Que nous apporte le futur?

Quel est le comportement d’investissement du Belge?

Une enquête effectuée par la société de gestion de portefeuille Legg Mason met en lumière le comportement d’investissement en Europe depuis la crise. Il en ressort que le Belge conserve environ 37% de ses actifs en liquidités, à savoir sur des comptes courants et des comptes d’épargne. Avant la crise, c’était 27%. Les chiffres nous apprennent que l’investisseur belge est l’un des plus hésitants. Seul en Espagne et en Italie les investisseurs sont encore plus nerveux, probablement à cause des protestations qui ont eu un impact plus important sur la population. Le Belge qui choisit de placer le fait principalement dans des titres à revenu fixe et dans l’immobilier, et prend le moins de risques possible.

Le problème de l’attitude actuelle est surtout que l’investisseur belge moyen s’attend à des rendements plus élevés de son compte d’épargne que ce que la réalité peut lui offrir. Il se trompe d’environ 2% dans son estimation.

Quelles sont les projections pour un placement intelligent en 2018?

Nous ne revenons pas facilement en masse sur le marché boursier. Ce sont surtout les investisseurs qui avaient autrefois déjà un profil dynamique qui y sont revenus. Or même les profils les plus agressifs sont prudents. En particulier, la présence croissante de la génération Y sur le marché de l’investissement semble amener un tournant. Ayant peu de souvenirs de la crise de 2008 et n’ayant pas subi de pertes à l’époque, ils arrivent plus facilement à faire un placement intelligent. En outre, ils sont beaucoup plus enclins à prendre des risques, ce qui signifie qu’ils obtiennent un rendement moyen de 5,5% et gagnent environ 1,5% de plus en moyenne que la génération précédente d’investisseurs.

Les investisseurs belges sont optimistes par rapport à l’avenir. Environ 22% des participants actuels sur le marché prévoient prendre plus de risques à partir de 2018, mais aussi d’ajouter plus de placements à leur portefeuille.

Quels placements sont recommandés?

En 2018, l’investisseur défensif opte pour des actions sécurisées, des biens immobiliers surs, mais aussi pour des matières premières sures pour diversifier son portefeuille. En 2018, l’investisseur dynamique opte résolument pour les actions, même s’il va rester prudent. Le placement dans les matières premières surtout va avoir le vent en poupe dans les années à venir. Avec leur résilience relative aux crises économiques, elles conviennent bien à la génération Y qui commence tout juste à placer et aux baby-boomers qui ne gardent que trop bien en mémoire la crise de 2008. Dans les placements dans les matières premières, le diamant en particulier offre un refuge sûr pour chaque profil. Rentable, résistant aux crises économiques et possédant une valeur intrinsèque? C’est l’avenir.

Où puis-je faire un placement intelligent dans le diamant? Quels autres placements conviennent à mon portefeuille? Optez pour un placement intelligent et demandez conseil aux experts diamantaires de BAUNAT DIAMONDS.

Author: San Meuleman
Source: BAUNAT

Avec cet article, BAUNAT s'engage à vous informer sur l'investissement dans le diamant. Aucun investissement ne peut être garanti sans risque ou entièrement selon vos attentes. C'est pourquoi nous vous recommandons de faire des recherches sur les risques et sur tous les aspects concernant l'investissement dans le diamant afin de vous assurer que vous faites le bon choix pour votre portefeuille.

Related

Most popular