Investir dans les diamants: comment faire la distinction entre synthétique et naturel ?

Si vous souhaitez investir dans les diamants, vous devez être certain que les pierres précieuses valent réellement ce que vous payez. Un aspect crucial de leur valeur est de savoir exactement d'où elles viennent. Malheureusement, il y a maintenant un risque accru que vous achetiez un diamant synthétique lorsque vous pensiez en acquérir un naturel. Comment faire la distinction entre les deux en vous assurant de payer le bon prix pour la bonne qualité ?

  • Les diamants synthétiquement développés ont les mêmes caractéristiques chimiques, physiques et optiques que leurs homologues naturels.
  • La technologie derrière les diamants artificiels a rapidement évolué depuis 1970. Ils ont également été incorporés dans les bijoux depuis le milieu des années quatre-vingt.
  • De nos jours, il est très difficile de faire la distinction entre les pierres précieuses naturelles et synthétiques.
  • Le risque est que les versions synthétiques soient mélangées avec les versions naturelles, sans que l'acheteur en soit conscient.
  • Nous vous recommandons donc d’investir uniquement dans des diamants dont vous êtes absolument certain qu’ils sont naturels, grâce à un certificat émis par le HRD, l’IGI ou le GIA, disponible à un prix incroyablement compétitif via BAUNAT DIAMONDS.

Diamantcertificaat GIA

Histoire brève

Depuis la découverte, en 1797, que les diamants sont composés de carbone pur, les gens ont essayé de copier la pierre précieuse tant désirée à plusieurs reprises. Ce n'est que vers la fin du 19ème siècle qu'un certain nombre de scientifiques pensaient avoir réussi. Mais personne ne pouvait répéter les expériences avec succès.

A partir des années quarante, des chercheurs aux États-Unis, en Suède et en Union soviétique ont commencé à mener des recherches sérieuses sur la manière de fabriquer des diamants. Les méthodes utilisées à l'époque dominent encore aujourd'hui toute la production de diamant à conception synthétique, mais nous en reparlerons plus en détail ultérieurement.

C'est Tracy Hall, de l'American General Electric, qui a finalement produit un diamant pour la première fois lui-même à la fin de 1953, conformément à une procédure qui pouvait également être répétée. Cependant, le plus gros diamant qu'il produisait n'avait qu'une taille de 0,15 mm et était visuellement tout sauf parfait. Donc peu adapté pour la joaillerie. Pour le moment, les diamants synthétiques ne sont produits que pour des applications industrielles, comme les lasers.

Diamants synthétiquement développés en bijouterie

En 1970, les chercheurs de General Electric ont fait une grand découverte. Ils ont réussi à produire pour la première fois des diamants d'une qualité et d'une taille pouvant être coupées. Une semaine plus tard, ils ont réussi à produire un diamant d'environ 5 mm, avec un poids de 1 carat.

Vers le milieu des années quatre-vingt, il est devenu possible de produire des quantités de diamants commercialement viables, qui pouvaient être utilisées dans les bijoux. Les premiers étaient encore assez petits et de couleur jaune à brune. Mais la qualité et les dimensions progressaient nettement: les pierres synthétiques devenaient de plus en plus incolores. De nos jours, il est très difficile de faire la distinction entre les diamants naturels et synthétiques.

Les coûts de production ont également commencé à diminuer à peu près au même moment. En 2016, la banque d'affaires Morgan Stanley a estimé que les diamants artificiels représenteraient 15% des échanges de petites pierres et 10% des grosses pierres d'ici 2020. Une étude réalisée en 2017 par le Conseil de promotion des exportations de gemmes et bijoux issus de l’industrie indienne des pierres précieuses et de la bijouterie, a révélé que 4,2 millions carats de diamants synthétiques avaient déjà été produits.

Synthetische diamant

Qu’est-ce qu’un diamant artificiel ?

Tout d’abord, un diamant artificiel est…un vrai diamant. On entend par là qu’ils ont les mêmes caractéristiques chimiques, physiques et optiques que leurs homologues naturels. Ils sont tout aussi durs et existent sous toutes les formes, couleurs et tailles possibles. Ils peuvent aussi avoir beaucoup de brillance et de clarté, comme les diamants naturels, à condition qu'ils aient été taillés professionnellement. La principale différence réside dans la façon dont ils ont été produits.

Les diamants naturels se forment généralement entre 150 à 250 km de profondeur sous la surface de la terre. La pression et la température élevées entraînent la dissolution des minéraux dans le carbone, qui se transforment alors en diamants. Ce process prend plusieurs millénaires. La plupart des diamants naturels ont un âge impressionnant de 1 à 3,5 milliards d'années. Ce sont ensuite les volcans qui les ont amenés à la surface, il y a des dizaines voire des centaines de millions d'années.

Les diamants synthétiques proviennent des laboratoires. Ils sont produits en utilisant différentes méthodes, y compris les deux suivantes :

  • Haute pression, haute température (HPHT) : cette méthode, également utilisée par Tracy Hall à son époque, reste la plus utilisée. Le fabricant imite les conditions dans lesquelles un diamant naturel est créé dans une presse à imprimer. D'abord, le métal est fondu, à 1400 degrés Celsius et sous haute pression. La substance dissoudra le carbone pur et la pierre précieuse sera créée.
  • CVD (dépôt chimique en phase vapeur) : le diamant est fabriqué dans une chambre à vide. Cette technique, plus récente, est beaucoup plus simple à réaliser, de par l’utilisation de températures plus modérées et de très basse pression. Un mélange d'hydrocarbures gazeux (par exemple le méthane) et d'hydrogène est chauffé, ce qui libère des atomes de carbone qui viendront se déposer sur une plaque carrée et former des diamants.

HPHT

Il leur est même possible de changer leur couleur ...

Si les diamants développés par la méthode « HPHT » sont parfois bleus ou presque incolores, la plupart se développent avec une couleur jaune ou brune. Les fabricants utilisent alors des traitements spéciaux pour renforcer ou éliminer la couleur de manière significative après le processus de croissance. Le diamant aura une couleur entre D et Z. D signifie absolument incolore et Z signifie jaunâtre.

Il est même possible de changer leur couleur. Cela impliquerait que le diamant soit irradié et ensuite chauffé de manière significative. Cela peut faire tirer la couleur vers le rouge, rose ou vert. Les diamants naturels colorés équivalents sont incroyablement chers. Il y a donc un réel danger pour que de grosses sommes d'argent soient payées pour ceux-ci.

Green diamond

Le secteur du diamant en alerte

Le cabinet de consulting américain Bain & Company a mis en garde le secteur dans un rapport publié en 2016. L’avertissement concernait le fait que les pierres naturelles et artificielles pourraient être mélangées illégalement, sans que les investisseurs n’en sachent rien.

Le secteur du diamant veut éviter cela, quoi qu'il arrive. C'est pourquoi la Fédération de diamant de Hong Kong a lancé le label de qualité « Natural Diamond Quality Assurance » en 2015. De nombreux négociants utilisent cette étiquette pour assurer à leurs clientèles qu'ils ne vendent pas de diamants artificiels.

Dans le même temps, les fabricants de diamants lancent des campagnes de marketing pour promouvoir l'authenticité et la rareté des diamants naturels, notamment la campagne internationale « Real is Rare » de 2017, avec plusieurs publicités télévisées financées par la Diamond Producers Association. Vous pouvez voir l'une de leurs vidéos ci-dessous.

Le secteur a également introduit la technologie dites « blockchain » à l'échelle mondiale. Il s’agit d’un nouveau système de base de données utilisé par un nombre croissant d’entreprises pour stocker en toute sécurité des données sur leurs transactions. Les informations sont stockées dans des blocs cryptés sur un grand réseau d'ordinateurs.

Les principaux fabricants de diamants comme De Beers veulent utiliser cette nouvelle technologie pour documenter chaque mouvement effectué par un diamant, en s'assurant que la pierre précieuse est parfaitement identifiable, de la mine à l'acheteur. Everledger, basé à Londres, a enregistré plus de 1,6 million de diamants l’année dernière avec la technologie « blockchain ». À l'avenir, cela vous permettra de pouvoir rechercher tous les détails relatifs à un diamant spécifique que vous souhaitez acheter.

Au moment crucial de l’achat : comment voir la difference ?

Comment être sûr d’avoir affaire à un diamant naturel ou à une variante synthétique, qui pourrait valoir 30 à 40% de moins ? La réponse est simple : Il suffit de s'appuyer sur le savoir-faire offert par des laboratoires spécialisés en pierres précieuses comme le Haut Conseil des Diamants  (HRD), le Gemological Institute of America (GIA) et l'Institut international de gemmologie (IGI).

Il est extrêmement important d’investir uniquement dans les diamants avec un certificat délivré par ces trois meilleurs laboratoires. Le certificat confirme clairement et de manière cohérente la qualité du diamant. Il fait également la distinction entre un diamant naturel et un diamant synthétique.

Les instituts disposent de nombreuses nouvelles technologies prévues à cet effet, y compris M-Screen + chez HRD Antwerp. Cette installation high-tech filtre et trie automatiquement les diamants ronds, avec une vitesse incroyable de trois diamants par seconde, soit 80 à 100 carats par heure. Cette solution rendra également la vérification des pierres synthétiques abordable pour les petites pierres.

Le HRD, GIA et IGI peuvent également classer des diamants synthétiques pour vous, mais vous ne recevrez pas de certificat spécifique.

Laboratory grown diamond

Commencez à investir dans des diamants naturels dès aujourd’hui.

Pour payer le bon prix pour une qualité 100% naturelle, nous vous invitons à investir dans l'une de nos quatre options de placement. Ou alors, vous pouvez contacter nos experts afin d’obtenir des conseils objectifs.

Author: Tom Dejonghe
Source: BAUNAT

Avec cet article, BAUNAT s'engage à vous informer sur l'investissement dans le diamant. Aucun investissement ne peut être garanti sans risque ou entièrement selon vos attentes. C'est pourquoi nous vous recommandons de faire des recherches sur les risques et sur tous les aspects concernant l'investissement dans le diamant afin de vous assurer que vous faites le bon choix pour votre portefeuille.

Related

Most popular