Blog

La banque du géant chinois ICBC ouvre des possibilités d'investissement en Chine

Le 26 Janvier, la Banque industrielle et commerciale de Chine a ouvert son 19ème bureau en Europe au cœur d'Anvers au Frankrijklei. Il y a cinq ans, ICBC a mis le pied à Bruxelles et maintenant à Anvers. La banque chinoise est l'une des plus importantes au monde et souhaite renforcer ses liens avec le port d'Anvers et de l'industrie.

 

Des liens forts avec le port d'Anvers

On dit que le bureau à Anvers est purement symbolique pour apaiser les clients potentiels flamands, mais les employés de la banque prétendent le contraire. Selon eux, les relations étroites entre le port d'Anvers et ses principaux homologues chinois ont une influence majeure. En outre, il y a encore une culture d'entreprise différente à Anvers qu'à Bruxelles. La banque se concentrera initialement sur les entreprises portuaires d'Anvers, où l’on voit du potentiel dans le financement des expéditions ou dans l’investissement en la monnaie chinoise, le yuan.

Après cela, l'Autorité portuaire d'Anvers a signé un accord avec ICBC dans le cadre d'un plan stratégique de cinquante ans, que le président chinois Xi Jinping a déjà annoncé en 2013. Ce plan - appelé la «nouvelle route de la soie » - reliera las principales villes industrielles chinoises aux grands centres commerciaux en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. Luc Arnouts, directeur commercial de l'Administration portuaire: "Les nombreuses connexions d’outre-mer font d'Anvers un port étonnant à l'extrémité ouest de la route de la soie».

ICBC, une banque géante

La Banque industrielle et commerciale de Chine, fondée en 1984, est l'une des quatre banques géantes contrôlées par l'État en Chine et est cotée à la bourse de Hong Kong. Avec une capitalisation boursière d'environ 200 milliards d'euros, 240 millions de clients particuliers et 5,4 millions de clients d'affaires, il s’agit, selon certains classements, de la plus grande banque du monde. Les deux sites belges font partie de la succursale luxembourgeoise de la banque. Le bureau de Bruxelles a doublé le total de ses actifs les cinq dernières années à 1,1 milliard d'euros, sur la base de 1.500 clients, y compris les entreprises européennes et chinoises. Liu Xun Zhang, le directeur adjoint du bureau de Bruxelles, est maintenant responsable du bureau d'Anvers.

ICBC vise à aborder quatre types de clients en Belgique: les particuliers (spécialement les clients chinois), les entreprises qui font des affaires en Chine, les banques belges qui cherchent des investissements chinois et les belges riches qui veulent investir directement en Chine et ne peuvent donc pas compter sur leur propre banque.

Pas de focus sur le commerce du diamant d'Anvers

Il n’est pas encore tout à fait clair ce qu'ils vont faire avec la nouvelle succursale à Anvers. Cathy Berx, gouverneur d’Anvers, souhaite que la banque chinoise donne de nouvelles perspectives à 1.700 négociants en diamants. Ils ont perdu leur propre banque depuis l'arrêt de l’Antwerp Diamond Bank à la fin de 2014. ICBC est familier avec le secteur. En 2011, la banque chinoise a signé un accord de coopération avec le secteur du diamant d'Anvers. Liu Xun Zhang, directeur du bureau d'Anvers: «les négociants de diamants sont les bienvenus, mais nous ne sommes pas en mesure de leur offrir des services spécifiques. Les exigences, que la Banque nationale en tant que régulateur impose, sont strictes».

Une observation remarquable est que les Chinois eux-mêmes sont plus intéressés à investir dans les diamants. Récemment, il y a eu une explosion de la demande pour les investissements dans les bagues de fiançailles en diamant. Jusqu'à il y a quelques années, une « bague de fiançailles » était un concept étrange dans la culture chinoise. L'augmentation de la prospérité en Chine et la - récemment abolie - politique de l'enfant unique, a vu le pays aux prises avec un nombre plus faible de femmes par rapport aux hommes. Ces femmes ont découvert une nouvelle arme dans la quête du mari parfait. Si une femme en Chine aspira à une bague en diamant, elle trouvera certainement des hommes qui sont prêts à investir dans ce secteur. Aussi chez BAUNAT DIAMONDS, cette forme d'investissement est clairement observée.