L'avenir du secteur diamantaire pourrait-il se trouver sous l'océan?

Les diamants sont de plus en plus rares. C'est principalement parce que très peu de nouvelles mines de diamants ont été découvertes et la demande de diamants a explosé, en particulier en Asie. Mais la recherche de diamants se poursuit sans relâche, et pas seulement sur terre. L’avenir du secteur diamantaire se cache-t-il sous l’océan?

Diamants sous le plancher de l'océan

Les diamants se sont formés il y a des millions d'années et ils ont été poussés à la surface de la terre par l'activité volcanique. La plupart des gisements de diamants connus sont situés sur la terre. Toutefois, il y a aussi une quantité importante de diamants sous le plancher de l'océan. 

C'est beaucoup moins cher d’extraire les diamants des mines plutôt que ceux se situant sous le plancher de la mer. C'est la raison pour laquelle, à l'heure actuelle, il y a seulement une poignée de mines de diamants marins, toutes relativement petites. Cependant, étant donné que la quantité de diamants disponibles est en baisse, il se peut qu’à l'avenir les mines sous-marines seront considérées comme une alternative cruciale.   

Oranjemund

Depuis les années 1950, la Marine Diamond Corporation a effectué l'extraction des diamants à Oranjemund, une petite ville sur la côte près de la frontière entre l'Afrique du Sud et la Namibie. Dans les années 1960, ils ont extrait plus d'un million et demi de carats de diamants d'une très petite zone.

Même actuellement, la plupart des mines sous-marines se trouvent toujours le long de la côte namibienne. L’extraction se fait avec d'énormes navires, qui peuvent extraire aussi bien horizontalement que verticalement. Cela signifie qu'ils utilisent soit un énorme aspirateur soit une perceuse gigantesque. Le forage est l'option la plus ‘économique’, mais les deux sont extrêmement chères.

Une côte de 1,5 milliards de carats

On estime qu'il y a encore environ 1,5 milliards de carats de diamants sous la côte namibienne. D’autres zones de l'océan peuvent également avoir une mine de pierres précieuses. Le plus grand défi pour les sociétés minières est d'extraire ces diamants en toute sécurité et sans nuire à l'environnement. Un certain nombre d'études sont en cours sur les effets de cette forme d’exploitation minière sur l'écosystème local.

À l'heure actuelle, ces mines sous-marines de diamants sont peu exploitées, et il est extrêmement peu probable que cela va changer dans un avenir proche. En raison de l'ampleur de ces projets, pour le moment, il est tout simplement trop cher pour une enterprise de se lancer là-dedans, même pour les noms établis de l'industrie du diamant.

Author: Laetitia De Backer

Blog