Investir dans un environnement économique variable

Des investissements judicieux signifient une bonne répartition de l'argent. Les investisseurs intelligents profitent des bons moments et limitent les dégâts dans les mauvais moments. Bien que la répartition de l'argent doive être ajustée régulièrement.

Cycle économique

La répartition de l'argent peut prendre de nombreuses formes. Par exemple, les investisseurs peuvent prendre le cycle économique en compte. Il y a des secteurs qui ne fonctionnent pas bien à cause de la récession économique, comme les constructeurs automobiles, les hôteliers ou les fabricants de produits de luxe. Pour les autres secteurs, l'impact est moins important, comme pour les entreprises alimentaires, les commerçants diamantaires, les assureurs et les fabricants de produits pharmaceutiques. Après tout, ils fournissent des biens et des services sur lesquels les gens ne peuvent pas ou ne veulent pas faire d’économie. Les entreprises qui se développent dans les mauvais moments sont rares, mais elles existent. Un exemple, ce sont les sociétés d'outplacement qui reçoivent une compensation lorsqu’ils aident les employés licenciés à trouver de nouveaux emplois ou - avec une approche plus positive – les commerçants diamantaires, puisque la valeur du diamant est moins sensible aux cycles économiques.

Prédictions

Cela semble être une conclusion logique, mais il est sage d'investir dans les entreprises et les secteurs non-cycliques pendant les mauvais moments et changer pour les activités cycliques dans les bons moments. Malheureusement, cela n’est pas si facile. «Le marché boursier a prédit neuf des cinq dernières récessions», a déclaré l'économiste légendaire Paul Samuelson. On peut dire la même chose pour les reprises de l'économie.

Il est impossible de prédire avec certitude si une longue période de gloire va arriver sur le marché boursier ou bien s’il s’agit seulement d’une renaissance temporaire avant une chute encore plus profonde par la suite. Il est facile d'analyser rétrospectivement quand la période est terminée. Les investisseurs ont donc réalisé par la suite qu'ils investissaient trop tôt dans le secteur des matières premières en 2015.

Des circonstances imprévues

La répartition d’argent change aussi avec le temps en fonction de la demande. Un célibataire sans véritable avenir peut être un futur père heureux et fidèle trois ans plus tard. Avec de grandes dépenses en perspective, l'investissement défensif pourrait être plus approprié.

Une considération similaire s'applique à des générations différentes. Les portefeuilles de jeunes ont beaucoup de temps pour se remettre d'une correction du marché boursier, alors qu'il est plus difficile pour les générations plus âgées. Une bonne règle de base pour calculer le risque du taux correct d'un portefeuille est cent moins l'âge de l'investisseur.

Erreur fondamentale

Il y a une autre dimension importante, c’est la diversification au fil du temps. En investissant de l'argent dans le marché boursier à des intervalles réguliers, un investisseur achète lorsque les stocks ne sont pas chers. De nombreux investisseurs, qui sont entrés dans le marché boursier en 2007 et partis découragés en 2009, ont donc fait une erreur fondamentale. Nos instincts naturels sont les pires conseillers en ce qui concerne le calendrier des investissements. Il est important de ne pas paniquer quand les cours des actions tombent profondément, car cela est typique pour les investissements. Il vaut donc mieux investir avec un regard sur le long terme.

Author: San Meuleman

Blog